Calais : le personnel des cantines fonctionnarisé

Après une réunion de négociation à la mairie, les 52 cantinières de Calais, ont obtenu satisfaction. En effet, à partir du 1° juillet elle seront fonctionnarisées. La signature d'un protocole finalisera plusieurs mois de négociations et mettra fin à des années d'irrégularité.

Une irrégularité vieille de 20 ans

Jusqu'à maintenant, les cantinières avaient un contrat renouvelé chaque année de septembre à juin par les caisses des écoles.

Cette situation précaire durait depuis plus de 20 ans.

La Cour des comptes avait pointé du doigt cette anomalie, ce qui a poussé la ville à remettre de l'ordre dans cette situation.

Il a donc été décidé qu'en plus des heures de restauration elles assureraient l'accueil des enfants en garderie le matin et le soir.

Ainsi un service de garde d'enfant sera mis à disposition dans chaque école publique.

À partir du 1° juillet, ces cantinières seront fonctionnarisées au grade d'agent technique 2e classe. « On a eu tout ce qu'on voulait » se réjouissaient elles.

Patrice Cambraye, conseiller municipal, déclare « On s'est mis d'accord pour qu'il y ait trente-huit dames à 29h30, cinq à 25h30 et neuf à 24h par semaine ».

Comme l'affirmait le maire, aucune perte de salaire n'est envisagée. Ils s'échelonneront entre 1140 et 920 euros auxquels viendront s'ajouter la nouvelle bonification indiciaire et le supplément familial.

Isabelle Lemaire, secrétaire générale de Force ouvrière, précisait que si des pertes de revenus étaient constatées, « des heures complémentaires, pas supplémentaires, seront proposées ».

Autres bonnes nouvelles pour ces cantinières, elles bénéficieront de la reconnaissance de l'ancienneté, de la prime de juin et de la prime de Noël.

Ces acquis sociaux sont vécus comme un soulagement car « Avant, pour avoir un logement ou faire un crédit, heureusement qu'on avait notre mari, il y a des personnes seules pour qui c'était compliqué ».

Un comité technique paritaire le 25 mai et le vote en conseil municipal du 27 juin permettront de finaliser ces nouveaux statuts.