Les enfants ont ils trop accès à Internet ?

Les enfants seraient-ils assez surveillés dans leurs accès à Internet ? D'après une étude réalisée par l'éditeur Trend micro, près de la moitié des enfants de 9 à 12 ans sont seuls quand ils se connectent.

La sécurité des parents suffisante ?

Il faut si faire, les nouvelles générations maitrisent de plus en plus le web. Une maitrise parfois bien supérieure à celle des parents, leur permettant facilement de déjouer les quelques sécurités mis en place. Pourtant d'après un sondage de Trend micro, 40 % des parents disent avoir pleine confiance en la libre accessibilité de leurs enfants.

Du côté des enfants, l'utilisation du web peut s'avérer bien personnelle puisque plus de la moitié des 9-16ans estime qu'il est "plus facile de parler de choses privées ou intimes sur Internet que dans la vie". 39 % se montrent d'ailleurs plus confiants en eux sur la toile effaçant parfois cette trace d'inhibition protectrice.

Pour Sébastien Mancel , chargé du programme de sécurité familiale Internet de Trend Micro "Safety Kids" :"les enfants ont une utilisation presque innée du Web et maîtrisent parfaitement lʼoutil, mais sans pour autant avoir une pleine conscience des dangers qui sʼy cachent". Des dangers d'autant plus grand que les parents se retrouve bien souvent dépassés par les talents développer par les enfants ayant grandis avec ce type d'outil.

En ligne de mire des programmes de sécurité figure les réseaux sociaux. Échappant à toutes les règles en la matière, ces réseaux sont le territoire privilégié des "digital natives", mais également des potentiels logiciels, personnes et sites malveillants.

Le danger est d'autant plus grand que , comme le montre l'enquête, les parents ont une fausse image de leur maitrise du problème. En effet, 93% des parents pensent avoir ce que font leurs enfants en ligne, 82 % ayant déjà contrôlé ces activités. Les méthodes alors employées comme la consultation de l'historique (à 66 %), l'installation d'un logiciel de contrôle parental (15 %) ou "l'infiltration" des réseaux utilisés (22 % des parents contrôleurs sont "amis" avec leurs enfants sur Facebook) sont pourtant facilement détournables.

Face à ce constat les autorités tentent de nouvelles techniques comme la sensibilisation des enfants aux dangers d'Internet via des interventions à l'école, ou le développement de campagnes et programmes spécifiques. Une éducation en somme nécessaire qui doit également passer par les parents. "Lʼaccompagnement parental est plus que jamais une nécessité afin de répondre à toutes les questions des enfants et surtout leur démontrer que les risques sur Internet sont les mêmes que dans la vraie vie" rapporte ainsi Sébatien Mancel.