Les enseignants et parents veulent un « cartable essentiel de livres »

Un récent sondage a montré que la majorité des parents et des enseignants souhaiteraient qu'un « cartable essentiel » soit instauré. Il contiendrait les livres indispensables pour les élèves du primaire et permettrait ainsi de favoriser l'égalité des chances entre les enfants.

Des cartables enfin allégés

Le sondage « Opinion Way » pour l'association du « Savoir-Livre » a été mené auprès de 309 maires, 512 parents, 589 enseignants et 277 directeurs d'école.

C'est 94% des parents et 85 % des enseignants qui sont favorables à la définition d'un « cartable essentiel » au niveau national.

Ce cartable serait idéalement composé de 4 à 6 livres suivant les niveaux.

Les attentes sont similaires entre les enseignants et les parents, même si certains parents souhaitent plus de livres, notamment en histoire-géographie et en grammaire-conjugaison pour les CP-CE1 et en langues et en sciences pour les CE2-CM1-CM2.

Pour les 2 premières années de primaire, le cartable contiendrait un manuel de mathématiques, un livre de lecture, un dictionnaire et un livre de littérature jeunesse.

Pour les autres années du primaire il comporterait un livre de mathématiques, un de français, un dictionnaire, un livre de littérature jeunesse, un livre de grammaire et un manuel d'histoire-géographie.

Ce « cartable essentiel » permettrait plus d'égalité et d'équité entre les élèves de toutes les écoles.

Pour 84 % des enseignants et 92 % des parents, il permettrait aussi une conformité plus rapide au programme en vigueur.

Un des débats récurrents de ces dernières années est le poids des cartables à l'école. Depuis environ 10 ans, les livres sont beaucoup plus souples et donc plus légers mais ce n'est pas suffisant.

Malgré un réel attachement le manuel reste le parent pauvre des équipements pédagogiques.

En effet, 10% des élèves n'ont pas de manuel de lecture, 10% n'en n'ont pas en mathématiques et plus de 40% n'ont pas de manuel d'histoire-géographie.

Les manuels étant manquants ou non conformes à plus de 80%, les enseignants ont souvent recours aux photocopies.

L'équipement numérique pourrait permettre de réduire le poids des cartables et garantirait l'égalité d'accès des élèves aux nouvelles technologies.

61 % des enseignants déclarent vouloir utiliser des manuels numériques, et ce nouveau moyen pédagogique remporte aussi un franc succès chez les parents.