Le musée mobile MuMo fait escale en Afrique

Le MuMo est le premier musée mobile pour enfants. Depuis le mois d’octobre 2011, il est apparu dans les villages, les écoles, les jardins, les parkings. Il fait aujourd'hui escale en Afrique avant de revenir sur les routes de France.

Un musée itinérant

Ce musée mobile pour les enfants n'a rien à voir avec un bibliobus, qui procède du même principe d'itinérance avec des livres.

À l'origine de cette initiative inédite sur le continent africain, une jeune femme de 36 ans, Ingrid Brochard, qui a créé un fonds de dotation appelé « L'Art à l'enfance ».

« MuMo replace l'art dans son contexte, celui du sensible et du partage », explique-t-elle.

Le MuMo est une œuvre d'art en soi. « Il faut assister au dépliage du conteneur pour comprendre aussitôt les signes peints dessus. Quand la structure prend sa forme, le dessin se positionne » détaille le sculpteur Daniel Buren.

Fermé, c'est une boîte rayée. Ouvert, les bandes forment un porche. Au même moment, sur le toit se gonfle un énorme lapin rouge.

À l'intérieur, des têtes d'affiche du monde de l'art contemporain qui s'exposent dans 45 min 2 s.

Dans l'entrée, les ondulations au sol sont signées Jim Lambie. L'américain James Turell a, lui, niché une bulle irradiante aux couleurs de l'arc-en-ciel dans l'aile gauche du camion.

Il faut s'assoir juste devant, dans un fauteuil enveloppant, et plonger son regard dedans à en perdre la notion de temps. « C'était comme si j'avais été dans l'espace », déclare Ibrahim 13 ans.

L'essentiel est que l'œil de l'enfant se forme au beau, qu'il développe son sens inné de l'imaginaire, que l'art soit, en soi, un projet pédagogique.

Ce musée mobile restera en Afrique jusqu'à fin juin. Il sera ensuite en tournée en France, au Havre le 11 septembre, à la Foire d'art contemporain de Paris à l'automne et à Lille 3000 en décembre.