Le gouvernement dévoile ses priorités pour la rentrée 2011

Jeudi dernier, le gouvernement a publié au Bulletin officiel (BO) ses objectifs et priorités pour la rentrée scolarité 2011. Du primaire au lycée, 6 « grandes » priorités sont détaillées.

Une continuité d’actions de l’école au collège

Souhaitant « améliorer les acquis et les résultats des élèves à l’école et au collège », le ministère de l’Éducation nationale mise essentiellement sur son livret personnel de compétences. Un livret accompagnant les élèves durant toute leur scolarité jusqu’à la fin du collège. Une sorte de cahier de bord des points forts et points faibles de l’élève. À terme, cet outil devrait permettre d’engager une aide et un accompagnement personnalisé pour chaque élève.

Parmi ses autres objectifs, le ministère veut développer les compétences des écoliers en français et en mathématiques, à travers la poursuite de deux plans d’action majeurs engagés en 2010 : le plan pour prévenir l’illettrisme et le plan pour les sciences et les technologies

Un lycée en pleine réforme

Deuxième priorité pour le gouvernement : la « poursuite de la réforme du lycée ». Grosse innovation dans ce cas avec la mise en place des « nouvelles premières générales et technologiques et la nouvelle terminale professionnelle ». Pour l’Éducation nationale, l’objectif ici est de favoriser et d’optimiser la spécialisation des lycéens en la rendant plus « progressive ».

Dans les faits est prévu un socle commun de l’enseignement général de l’ordre de 60 % pour une plus grande facilité de réorientation. De même, » les séries industrielles et de laboratoire rénové deviennent plus polyvalentes ». Enfin, les parcours professionnels sont raccourcis d’un an.

! Des innovations structurelles Outre ces plans et réformes, le gouvernement souhaite donner une nouvelle dimension à la vie scolaire, via la mise en place de nouveaux dispositifs comme les internats d’excellence, ou encore les établissements de réinsertion scolaire (ERS).

La volonté d’un accompagnement plus poussé des élèves, mais également des enseignants est largement affichée, de même que la volonté de faire de l’établissement, un véritable « lieu de vie pour les élèves ».

06 mai 2011