Les parents sont également stressés par l’école

Lieu de stress d’angoisse pour certains élèves, l’école est également une source de tensions pour les parents. Selon une étude de l’AFEV , le moment des « devoirs » serait particulièrement appréhendé par les parents.

Les devoirs, un moment difficile pour les parents

Dans le cadre de la « 4e journée du refus de l’échec scolaire » ce mercredi 21 septembre, l’association de la fondation étudiante pour la ville (AFEV) a publié une étude sur les familles de quartiers populaires et l’école.

Selon cette étude, les devoirs sont un moment « difficile » pour 59 % des parents. Un moment souvent source de conflit, mais également de stress pour les parents. Près d’un quart (24 %) déclarent ainsi ne pas se sentir capable d’aider leurs enfants, 15 % se sentent même bloqués", tandis que 49 % ne pourraient les aider « qu’un peu ».

Autre sujet d’inquiétude pour les parents : les notes. Les générations se souviennent de beaucoup de carnet de notes cachés ou mensonges inventés pour échapper à ce moment de confrontation. Une confrontation également appréhendée par les parents. Une confrontation synonyme de dispute pour 56 % des parents.

Les parents globalement satisfaits de l’école publique

En dehors de tout débat politique, sur la forme, 81 % des parents des milieux populaires se déclarent satisfaits de l’école publique, toutefois et paradoxalement, 52 % opteraient pour l’école privée s’ils en avaient les moyens. Pour leurs enfants, l’école est loin d’être attirante, seuls 27 % apprécient vraiment y aller.

Concernant les actions à mettre en place, les parents d’élèves optent en premier lieu pour un meilleur suivi des élèves. 40,8 % aimeraient ainsi que l’école « permette aux enfants plus faibles de réussir ». La notion de communauté est également largement appréciée ; 39,5 % souhaiteraient « qu’il y ait moins de tensions entre élèves ». Enfin, 37,1 % aimeraient pouvoir mieux participer à l’éducation, « savoir aider » leur enfant.