Une réforme de l'apprentissage des langues annoncée

Luc Chatel a décidé de reformer l'apprentissage des langues. En effet, un enfant peut assimiler 3 langues jusqu'à ses 7 ans. Le ministre a donc retenu 3 axes pour sa réforme, le rythme des enseignants, la mobilité internationale des élèves et enseignants et l'immersion linguistique.

Une sensibilisation des langues dès la maternelle

Le ministre de l'éducation a décidé de mettre en place des formations pour les professeurs des écoles afin de sensibiliser les enfants aux langues dès l'école primaire. Il souhaite que des professeurs de langue du second degré apportent leur expertise à leurs collègues du primaire.

Une globalisation et une annualisation des horaires de langues sur les différents niveaux du collège est aussi prévue pour répondre aux spécificités de l'apprentissage des langues.

La volonté de favoriser l'immersion des élèves dans un pays étranger fait aussi partie de cette réforme. Luc Chatel a pour objectif de faire bénéficier chaque élève d'un séjour linguistique individuel pendant sa scolarité.

En ce qui concerne les futurs professeurs des écoles et de langues vivantes, d'ici à 5 ans, ils devront obligatoirement avoir effectué un semestre dans un pays non francophone durant leurs études.

Un apprentissage de tous les jours

En accord avec le ministre de la culture, un appel a été lancé pour privilégier la diffusion de programmes en langue originale sous-titrée.

De plus, un service universel d'apprentissage de l'anglais a été lancé « English by Yourself ». Il permet à tous de pratiquer l'anglais et de se former selon des parcours adaptés, et ce, gratuitement.

« La maîtrise des langues, et surtout de l’anglais, est un enjeu majeur pour la compétitivité de la France » a déclaré le ministre.

Suzy Halimi, présidente du comité stratégique des langues, explique qu'un enfant, jusqu'à 7 ans, a l'oreille formée pour apprendre 3 langues.

Elle préconise donc « la présence de locuteurs natifs, qui ne remplacent pas l'enseignant, mais qui ont une approche ludique, afin de familiariser les enfants avec les sonorités »

En France, l'apprentissage d'une langue débute au CE1. En Espagne et en Belgique germanophone, cet enseignement démarre en revanche dès 3 ans. À Strasbourg, l'allemand est également enseigné de manière ludique dès la maternelle.