Maroc : le colloque méditerranéen sur l'enfance s'est tenu à Tétouan

Des chercheurs, académiciens et universitaires représentant une quinzaine de pays arabes et européens se sont rendus au deuxième colloque méditerranéen sur l'enfance, se tenant du 26 au 28 avril dernier à Tétouan.

Un appel à une lutte international contre l'abandon scolaire

Au Maroc s'est tenu le deuxième colloque sur l'enfance du 26 au 28 avril à l’École Normale Supérieure de Martil en banlieue tétouanaise.

Le thème abordé était cette année « les enfants en dehors du système scolaire, défis et enjeux d'intégration ».

Cette rencontre a été organisée par la Direction de l'éducation non formelle au ministère de l'Éducation nationale en partenariat avec l'ONG « Série Al Maarifa Liljamie » et l'Union nationale des femmes du Maroc (UNFM).

Des présentations scientifiques ainsi que des tables rondes sur différentes thématiques en relation avec l'enfant et le système scolaire ont marqué ces quelques jours.

Les participants ont souligné la nécessité de lutter contre l'abandon scolaire qui a un impact négatif sur la société.

La situation de précarité et le travail des enfants, le rôle des centres de protection des enfants, les médias et la situation des enfants en dehors du système scolaire, a également été abordée.

Un appel à la mobilisation des familles, organisations gouvernementales et non gouvernementales, médias, a été lancé afin de prévenir cet abandon scolaire et d'aider à l'intégration des enfants non scolarisés.

Les progrès considérables réalisés par le Maroc durant les dernières années en matière de scolarisation des enfants et d'éducation de base ont été salués par la représentante de l'Unicef à Rabat.

Elle a aussi souligné que la problématique des enfants en dehors du système scolaire constitue un défi à relever et une préoccupation partagée par l'organisation onusienne.

En plus des travaux de ce colloque, des expositions sur les différentes activités des institutions, centres et associations œuvrant dans le domaine de l'enfance seront organisées.