Royaume-Uni : des pistes de réformes pour les écoles

David Cameron, actuel premier ministre du Royaume-Uni, cherche à appliquer des réformes pour permettre de diminuer les frais de garde d'enfants pour les parents. La première de ces réformes, encore à l'étude, serait un allongement des journées scolaires.

Un système de garde d'enfant trop chez pour les familles

Dans l'Union européenne, la France est le pays qui offre les plus longues journées à ses élèves en primaire.

Ce rythme scolaire français leur permet d'avoir la semaine de 4 jours et un nombre plus faible de jours ouvrés dans l'année.

Néanmoins, des réformes sont à prévoir.

Au Royaume-Uni, le rythme scolaire est déterminé par les académies voire, dans certaines institutions privées, par les écoles elles-mêmes (190 jours par an, 5 jours par semaine, avec comme journée type 9 h — 15 h 30 et peu de devoir pour les élèves de primaire).

Au total, 14 semaines de vacances par an sont prévues et les congés d'été durent de mi- juillet à début septembre, contrairement au système français, qui lui prévoit les vacances d'été de début juillet à début septembre.

Les Anglais lancent eux aussi une réflexion sur la répartition des temps d'école et de loisirs pour leurs enfants.

Une commission, présidée par la ministre des Enfants, va se pencher sur le fait de réduire les coûts de garde d'enfants, l'un des postes budgétaires les plus lourds pour les familles.

David Cameron a déclaré « Les parents qui travaillent veulent que leurs enfants soient pris en charge après l'école ou pendant les vacances dans un environnement sûr, agréable et abordable. Nous voulons faire tout notre possible pour réduire les coûts liés à la garde d'enfants ».

En effet, seuls quatre parents anglais sur dix pensent qu'il y a suffisamment de systèmes de garde pour les plus de cinq ans, alors que le budget de ce poste par habitant y est le plus important d'Europe.

L'État compte aussi étudier l'éventualité d'allègements fiscaux supplémentaires.

La Commission cherchera également comment favoriser l'accueil extrascolaire au sein même des écoles, après les cours ou pendant les vacances.

Des solutions plus radicales sont également envisagées par exemple : autoriser les assistantes maternelles à garder plus d'enfants en même temps, pour que les parents puissent se partager les coûts entre eux.

Allonger les journées d'école serait aussi une possibilité. Le secrétaire d'État à l'Éducation, Stephen Twigg, s'est clairement positionné dans ce sens.

Deux écoles ont déjà franchi le pas

La Free School Norwich, où les enfants sont accueillis à des prix abordables six jours par semaine, cinquante et une semaines par an et la Mossbourne Academy de Hackney, à Londres qui étale ses journées scolaires jusqu'à 20 heures.