Une hausse de 25 % pour l'allocation de rentrée scolaire

La ministre des Affaires sociales, Marisol Touraine, et Dominique Bertinotti, ministre déléguée à la Famille ont confirmé la promesse du président en annonçant une hausse de 25 % de l'allocation de rentrée scolaire (ARS) à la rentrée de septembre.

Une revalorisation validée en conseil des ministres

L'année dernière, le montant de l'allocation s'est élevé à 300 euros en moyenne et a bénéficié aux parents de 4,8 millions d'enfants.

Théoriquement, elle n'aurait dû augmenter que de 1 % seulement à la rentrée 2012

Elle a pour but d'aider à payer les dépenses liées à la rentrée, comme les cartables ou encore les fournitures et est versée par les Caisses d'allocations familiales (Caf).

Seules les familles aux revenus modestes qui ont des enfants scolarisés de 6 à 18 ans peuvent percevoir cette allocation.

C'est donc suite à la promesse faite par François Hollande pendant sa campagne et la décision du conseil des ministres qu'à la rentrée scolaire prochaine cette allocation sera augmentée de 25 %, soit une hausse située entre 70 et 80 euros.

La porte-parole du gouvernement Najat Vallaud-Belkacem a précisé que « cette allocation sera dès septembre prochain portée à 356 euros pour un enfant de 6 à 10 ans, contre 285 euros en 2011 ».

Cette nouvelle mesure coûtera 372 millions d'euros à l'État.

Pour la financer, le chef de l'État a prévu d'abaisser le plafond du crédit d'impôt lié au quotient familial, ce qui toucherait les ménages les plus aisés.

La porte-parole du gouvernement précise « elle sera financée dans le cadre du projet de loi de financement de la sécurité sociale. »

L'union nationale des associations familiales (Unaf) a salué cette mesure qui « apportera un coup de pouce financier permettant d'améliorer la situation de l'ensemble des familles concernées »