Le Primpéran dangereux pour les enfants

Utilisé comme anti-motivif et anti nausées, le médicament Primpéran, déjà déconseillé pour les nourrissons a vu sa "non-recommandation" étendue aux enfants de moins de 18 ans. L'AFSSAPS invoque des effets secondaires potentiellement graves.

Une contre-indication générale pour les moins de 18 ans

Déjà dans le collimateur de l'agence française de sécurité sanitaire et des produits de santé (AFSSAPS) depuis 2007, au même titre que les autres médicaments à base de métoclopramide, le Primpéran et ses génériques à usage pédiatrique font l'objet d'un désaveu de la Commission dʼAutorisation de mise sur le marché (AMM) de l'AFSSAPS.

"Dès novembre 2010, ce médicament avait donc fait lʼobjet dʼune recommandation à lʼéchelle européenne, visant à supprimer sa prescription contre les nausées et les vomissements et affirmer sa contre-indication chez le nourrisson" rapporte le site spécialisé magicmaman.

Les produits Primpéran Nourrissons et Enfants 2,6mg/ml solution buvable et Primpéran Enfants 2,6mg/ml solution buvable devront ainsi être retiré du marché prochainement.

Pour la Commission le principe actif du médicament ce fameux métoclopramide peut amener des effets secondaires relativement graves notamment "des troubles extrapyramidaux (tremblements, mouvements anormaux de la tête et du cou, etc..., " avec un risque amplifié en cas de surdosage, surdosage assez fréquent selon l'enquête de pharmaco vigilance de l'AMM.

Selon l'enquête,"lʼexistence dʼalternatives thérapeutiques et le niveau de risque connu nʼétant plus compatibles avec une utilisation dans la population pédiatrique".

Si cette contre-indication générale, commune à tous les médicaments contenant du métoclopramide , concerne essentiellement les traitements pédiatriques, elle pourrait être étendue aux traitements des adultes et personnes âgées. En raison de risques dʼeffets indésirables neurologiques et cardiovasculaires potentiellement graves, particulièrement chez les personnes âgées, l'AFSSAPS pourrait en effet réévaluer la balance bénéfice/ risque de ces médicaments chez lʼadulte.