Un vaccin antigrippe, facteur de narcolepsie

Des doutes subsistent concernant le vaccin contre la grippe H1N1, il serait possible qu’il ait rendu des enfants narcoleptiques. C’est en effet ce qu’a estimé l’institut national finlandais pour la santé (THL) après une étude.

Des enfants narcoleptiques à cause d’un vaccin

Le vaccin, Pandemrix, a été injecté à plus de 90 millions de personnes dans 19 pays lors de campagnes de vaccination contre la grippe H1N1. La Suède, l’Islande et la Finlande ont rapporté un pic de cas de narcolepsie et ont décidé de lancer des enquêtes sur les raisons de cette augmentation.

Les médecins finlandais ont diagnostiqué des cas de narcolepsie chez 60 enfants et adolescents de 4 à 19 ans, soit environ trois fois plus que lors des deux années précédentes.

« Actuellement, l’explication la plus probable est que l’augmentation des cas de narcolepsie est due à l’effet conjoint du vaccin et d’un ou plusieurs autres facteurs », a indiqué THL. Dans près de 90 % des cas, les enfants avaient été vaccinés, et les symptômes s’étaient déclarés pour la plupart entre deux et dix semaines après l’injection.

En France, dans l’Aube, une petite fille de 12 ans souffrirait de narcolepsie depuis sa vaccination en 1999. Cette maladie entraîne des troubles du sommeil et se manifeste par des endormissements soudains en cours ou au travail par exemple. Aujourd’hui, une centaine de cas de narcolepsie, ou maladie de Gélineau auraient été diagnostiqués en France. Pour l’instant, rien ne peut garantir un lien entre la vaccination et l’apparition de la maladie neurologique, mais il y a des doutes.

Au Royaume-Uni, un enfant a perdu le contrôle de ses muscles et tombe endormi à n’importe quel moment de la journée, et n’avait jamais présenté de narcolepsie avant février 2010. La mère du garçon a affirmé à la BBC que les symptômes sont arrivés 3 semaines après le vaccin et suppose donc qu’ils sont liés.

Le Pandemrix responsable ?

Chez les Britanniques, les tests ne permettent pas de démontrer qu’il existe un lien entre le vaccin et la maladie. Cependant, l’agence de régulation des médicaments et des produits de santé de ce pays affirme qu’un lien a déjà été établi en Finlande et en Suède. Le Dr Pim Kon a indiqué que la pharmaceutique travaille à mieux comprendre les liens possibles entre le vaccin et la narcolepsie.