Enfance et santé : attention aux dérives sectaires

La protection des mineurs face aux sectes est une exigence pour les pouvoirs publics et un devoir pour chacun de nous. Une campagne de sensibilisation à ces dérives sectaires a été lancée. Elle s’adresse aux parents, qui malheureusement sont trop souvent mal informés.

Une campagne de sensibilisation gouvernementale

Aujourd’hui, entre 60 000 et 80 000 enfants sont victimes de dérives sectaires. Ils sont en effet considérés comme des proies faciles de par leur vulnérabilité physique et psychologique, leur dépendance matérielle pour les sectes. Lorsque la vigilance parentale est défaillante, il est encore plus facile pour « ces gourous » d’atteindre les enfants.

Une campagne de sensibilisation à l’initiative de la secrétaire d’État à la famille, Claude Greff et Georges Fenech, président de la Miviludes (Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires). Elle a été lancée pour essayer de diminuer le nombre de ses dérives. Tout d’abord, il faut prendre conscience que les enfants et adolescents sont les principales victimes. Cette campagne indique aussi qu’il est nécessaire de signaler tous les mineurs en danger. Claude Greff déclare « Nous voulons une action coup de poing ». Une nouvelle affiche, tirée à 10 000 exemplaires, va prochainement faire son apparition dans les lieux fréquentés par les jeunes et leurs familles tels que les crèches, les écoles, les services sociaux.

Des structures d’écoutes

Il faut évidemment le signaler lorsqu’on est témoin de dérive sectaire. Il faut en parler à l’autorité administrative, une cellule de recueil, de traitement et d’évaluation des informations préoccupantes (CRIP) permet de trier les informations téléphoniques données. Le procureur de la République et le juge des enfants doivent être mis au courant. Parallèlement au signalement l’autorité administrative ou judiciaire, il est aussi utile de signaler aux autorités médicales la situation d’un médecin ou d’un praticien utilisant des techniques susceptibles de mettre en danger les mineurs.

Un guide de la Miviludes est disponible sur leur site internet pour permettre à chacun de savoir comment repérer une situation dangereuse et qui prévenir en cas de dérives sectaires.