Belgique : le français interdit à l'école

À Jette, une commune belge située près Bruxelles, une école à fait la une des médias. En effet, dans cette école néerlandophone, un nouveau règlement linguistique, visant à punir les élèves surpris en train de parler le français dans la cour de récréation a été instauré.

Vers une disparition du français dans la culture belge

La guerre entre Belges francophones et néerlandophones arrive dans les cours de récréation. La querelle linguistique entre les communautés wallonne et flamande n'est donc par terminée.

Dans cette école, 40% d'élèves n'ont le néerlandais qu'en 3° ou 4° langue. Le papa d'un des élèves qualifie cette mesure de "méchanceté linguistique qui ne touche que les enfants parlant français". Il l'estime dangereuse pour le développement des enfants

A chaque fois qu'ils seront surpris en train de parler français, les élèves recevront un avertissement et c'est au bout de trois, qu'ils seront sanctionnés et devront assister à un cours de néerlandais.

Le message suivant a été diffusé dans l'école « un bon linguistique sera distribué aux enfants qui parlent français dans la cour de récréation. Si du 27 février au 30 mars l'enfant reçoit trois bons, il devra assister à une séance d'étude linguistique le lundi 26 mars entre 15h15 et 17h45 »

Selon la directrice, Véronique Vanhercke, cette décision n'est pas une punition mais un moyen permettant aux élèves d'améliorer leurs connaissances de la langue néerlandaise.

Elle affirme aussi que les parents doivent respecter l'engagement pris au moment de l'inscription. « les parents ont signé un engagement à soutenir leurs enfants. S'ils ne font pas cet effort, ils ne réussiront pas ».

Ce sont les enfants eux-mêmes qui seraient demandeurs de ce durcissement du règlement.

La directrice explique « les remarques faites jusqu'à présent, ne portaient pas leurs fruits. Quand nous en discutions avec les enfants, ils nous répondaient qu'ils ne faisaient pas l'effort car le système n'était pas assez sévère. »