USA : Le Nutella remboursé, car trop gras pour les enfants

Aux États-Unis, suite à une action collective, le groupe Ferrero s'engage à rembourser 4 dollars par pot de Nutella. En effet, des mères de famille, après avoir déclaré ne pas savoir que la pâte à tartiner était si grasse, ont obtenu un remboursement de la part du groupe.

Une plainte déposée par une mère en colère

Athena Hohenberg mère d'un enfant amateur Nutella, a déposé une plainte en février 2011 en déclarant que Ferrero promouvait cette pâte comme « un exemple de petit déjeuner équilibré et savoureux » et « plus saine qu'elle ne l'est en réalité ».

Cette habitante de San Diego est très sérieuse, elle renchérit « j'ai été choquée de découvrir que le Nutella était une nourriture ni saine ni nourrissante »

Cette femme a obtenu gain de cause. Ferrero USA a fini par signer un accord amiable qui engage la firme à modifier certaines déclarations marketing sur le produit.

De plus, il est prévu le remboursement jusqu'à quatre dollars par pot acheté en Californie entre août 2009 et le 23 janvier 2012.

Dans le reste du pays, ce remboursement concerne les pots achetés entre janvier 2008 et le 3 février 2012.

Cela coutera au total à la firme, 3,05 millions de dollars.

Une somme peu importante quand on sait que le groupe a réalisé un bénéfice de 856 millions d'euros l'an dernier.

Les Américains ont jusqu'au 5 juillet pour envoyer leur demande de remboursement.

Le journal « LA Weekly » se moque gentiment de ces femmes. « Un pot de Nutella de temps en temps ne peut pas faire de mal, écrit le journal. À condition de nourrir vos enfants correctement ».

Inventé en Italie en 1944, le Nutella est un des produits phares du goûter des enfants. En effet, chaque semaine, des milliards de pots sont vendus chaque semaine dans les supermarchés du monde entier.

Ce remboursement ne concerne que les États-Unis.

Cependant, sachant qu'on trouve un pot de Nutella dans une cuisine sur quatre en France et que les Français étalent sur leur tartine 26 % de la production mondiale, si tous les foyers réclamaient une compensation financière par calorie, la firme serait sérieusement atteinte.