La fatigue chronique, cause d’absentéisme scolaire

Une des causes de l’absentéisme scolaire élevé est la fatigue chronique. Selon une étude anglaise, ce syndrome est encore peu souvent pris en compte, certaines personnes ne savent même pas en être atteintes.

Un trouble sous-estimé

Une étude réalisée par des chercheurs de l’université de Bristol sur 2855 jeunes âgés de 11 à 16 ans dans trois écoles britanniques visait à évaluer les élèves qui avaient raté plus d’un cinquième de jours d’école. Elle a été menée à l’occasion de la mise en place d’un service clinique pilote pour tenter d’améliorer la fréquentation scolaire. Environ 1 % des élèves est atteint de fatigue chronique, parmi eux, seulement 5 avaient été correctement diagnostiqués.

Il faut savoir que lors des études précédentes seulement 0,06 % des enfants entre 5 et 19 ans seraient atteints, ces nouveaux résultats montrent donc une sous-estimation de la prévalence de la fatigue chronique chez les enfants. Cette maladie peut s’exprimer sous plusieurs symptômes, comme la fatigue, les troubles d’humeur, la dépression, ou les troubles du sommeil. Seuls 50 % des médecins généralistes se sentent capable de poser le diagnostic de ce syndrome.

Cette étude a été réalisée sur la base des critères du NICE (national institute for clinical excellence), c’est-à-dire avec une évaluation du niveau de fatigue, de la qualité de vie, de la santé physique, mais aussi de la douleur, de la dépression. Ensuite des examens des antécédents médicaux ont été réalisés ainsi que des tests sanguins pour exclure d’autres causes possibles de fatigue.

Celle-ci montre que ce syndrome est encore peu diagnostiqué et touche plus d’enfants qu’on ne le croit. Les personnes atteintes ont reçu des soins médicaux spécialisés, et même pour certains une thérapie comportementale cognitive. Une autre étude faite 6 mois après montre que l’assiduité en cours des enfants suivis a été améliorée